bagage


bagage

bagage [ bagaʒ ] n. m.
• 1265; de l'a. fr. bagues, de l'angl. bag « paquet »
1Vx Matériel d'une armée. Mod. Loc. fig. Se rendre, capituler avec armes et bagages : accepter une entière défaite. Fam. Avec armes et bagages : avec tout son matériel, tout ce dont on a besoin. « Nous étions donc allés vivre à la ferme, avec armes et bagages, pour moi c'était le bonheur » (M. Cardinal).
2(1765) Vieilli Effets, objets que l'on emporte avec soi en déplacement, en voyage, en expédition. équipement; fam. attirail, barda, fourbi. Elle avait pour tout bagage un sac et un parapluie. « L'unique valise qui contenait tout un bagage » (Mac Orlan). Le bagage du soldat. paquetage. Loc. Plier bagage : s'en aller, partir. « Toutes les ambassades pliaient bagage » (Loti).
Mod., au plur. Les bagages : l'ensemble des valises, sacs, coffres, etc. qu'emporte un voyageur. ⇒ ballot, caisse, cantine, coffre, malle, paquet, 1. sac, valise, vanity-case. Faire ses bagages, les remplir. Faire enregistrer ses bagages. Excédent de bagages. Bagages à main, qu'on garde avec soi. Bagages accompagnés. Chariot à bagages. 2. caddie. Livraison des bagages. tapis. Garde des bagages. consigne. Défaire ses bagages. Au sing. Un seul bagage ?
3Fig. Ensemble des connaissances acquises. Son bagage scientifique est quasi nul.
⊗ HOM. Baguage.

bagage nom masculin (ancien français bagues, paquet) Objet fermé en forme de coffre ou de sac, servant à contenir et à protéger les effets emportés en voyage. Ensemble des connaissances, expériences acquises par quelqu'un : Un bagage scientifique insuffisant.bagage (difficultés) nom masculin (ancien français bagues, paquet) Orthographe 1. Sans u après le g (ne pas confondre avec baguage, action de baguer : le baguage des oiseaux migrateurs). 2. Reste au singulier dans plier bagage, mais se met au pluriel dans voyager sans bagages, chariot à bagages, bulletin de bagages, avec armes et bagages. ● bagage (expressions) nom masculin (ancien français bagues, paquet) Bagage à main, sac, mallette que le voyageur conserve avec lui pendant le transport. Bagage accompagné, valise, malle, etc., transportée dans le même train, le même avion que le voyageur, afin de lui être livrée à l'arrivée. ● bagage (homonymes) nom masculin (ancien français bagues, paquet) baguage nom masculinbagage (synonymes) nom masculin (ancien français bagues, paquet) Ensemble des connaissances, expériences acquises par quelqu'un
Synonymes :

bagage
n. m.
d1./d (Plur.) Objets que l'on transporte avec soi en voyage. Avoir beaucoup de bagages.
Partir, quitter un endroit avec armes et bagages, en emportant tout ce qui peut être emporté.
|| (Afr. subsah.) Ce que l'on emporte ou peut emporter avec soi, effets personnels, spécial. matériel de l'écolier.
|| (Sing.) Ensemble des objets que l'on emporte en voyage. Tout son bagage tenait dans une seule valise.
|| Loc. Fam. Plier bagage: partir.
d2./d Fig. Ensemble des connaissances acquises. Il a un sérieux bagage scientifique.

⇒BAGAGE, subst. masc.
I.— Lang. cour.
A.— Gén. au plur. Ensemble des objets et des effets que l'on emporte avec soi en voyage ou en déplacement. Emporter peu, beaucoup de bagages (Ac. 1932), voyager sans bagages (DG, QUILLET 1965) :
1. Pendant cette conversation, nous étions arrivés à la gare, j'avais pris mon billet et faisais enregistrer mes bagages.
BARRÈS, Le Jardin de Bérénice, 1891, p. 165.
B.— Au sing. Valise, sac, malle qui contient les objets ou les effets que l'on emporte avec soi. Bagage à main (Lar. encyclop.) :
2. Tu me diras aussi ce que tu auras comme bagage (probablement une valise) pour que j'avise aux moyens de transport.
RIVIÈRE, Correspondance [avec Alain-Fournier], 1907, p. 227.
Rem. Dans les ch. de fer ou les transp. par avion on distingue des bagages à main (ou à la main), les bagages non enregistrés, non accompagnés (cf. Lar. comm. 1930 et BARR. 1967).
Fam. Tout son (petit) bagage. Mobilier, biens de toute nature que possèdent des gens de condition modeste. Ils emportèrent tout leur bagage sur une petite voiture (Ac. 1835-1932) :
3. ... elle enferma tout son petit bagage dans un mouchoir...
FLAUBERT, Trois contes, Un Cœur simple, 1877, p. 11.
C.— P. ext., emplois techn.
1. MILIT. (TECHN.). Ensemble du matériel nécessaire à une armée en campagne. Les bagages de l'armée (Ac. 1835-1932) :
4. En plus du bagage réglementaire et obligatoire — les deux boîtes de singe, les douze biscuits, les deux tablettes de café et les deux paquets de potage condensé, le sachet de sucre, le linge d'ordonnance et les brodequins de rechange — nous trouvons bien moyen d'y mettre [dans le sac] quelques boîtes de conserves, du tabac, du chocolat, des bougies et des espadrilles, voire du savon, une lampe à alcool, et de l'alcool solidifié et des lainages.
BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 197.
2. TRANSP. Cheval de bagage (Ac. 1798-1878; cf. aussi ABOUT, La Grèce contemporaine, 1854, p. 15). Porte-bagages. Dispositif adapté à un véhicule, fixé dans un lieu (p. ex. un compartiment de ch. de fer) pour transporter des bagages. Mettre les bagages dans le filet du porte-bagages (DUB.). V. aussi, M. BAILLEUL, Notions de matériel roulant des ch. de fer, 1951, p. 111. Chariot de/à bagages (cf. R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 311). Fourgon à bagages (Ac. 1932, ROB.), wagon à bagages (Lar. 19e, Lar. 20e). Au Canada, on dit char à bagages (Canada 1930) et chambre à bagages (Canada 1930) au sens de « consigne », local où sont consignés les bagages. [Par avion ou par bateau] Soute à bagages (cf. SAINT-EXUPÉRY, Terre des hommes, 1939, p. 159).
SYNT. Gros bagage. ,,Celui qui ne peut être transporté que par voitures`` (Lar. 19e; attesté ds Ac. 1798-1932, BESCH. 1845, Lar. 19e, Lar. encyclop., GUÉRIN 1892, ROB., QUILLET 1965). Menu bagage. ,,Celui qui peut être porté par les soldats ou des bêtes de somme`` (Lar. 19e).
3. Expressions
a) Avec armes et bagages. Avec tout le matériel d'équipement et de guerre. Capituler avec armes et bagages (ROB.), sortir d'une place avec armes et bagages (Lar. encyclop.) :
5. Pendant vingt minutes il somma cet officier silencieux de se rendre avec armes et bagages, en lui promettant la vie sauve et les honneurs militaires pour lui et ses soldats.
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Les Prisonniers, 1884, p. 285.
P. ext. Passer/débarquer avec armes et bagages. Avec tout ce que l'on possède :
6. Henriette arriva le lendemain. Elle débarquait avec armes et bagages, les vêtements d'Alexis, sa boîte de couleurs, des draps...
E. TRIOLET, Le Premier accroc coûte deux cents francs, 1945, p. 107.
b) Trousser bagage (vx), plier bagage. Décamper, s'enfuir hâtivement :
7. Je prierai notre hôte de plier bagages et de déguerpir!
BERNSTEIN, Le Secret, 1913, II, 3, p. 19.
Au fig., fam. Mourir. Il y aura bientôt un an que le pauvre homme a plié bagage (Ac. 1835-1932) :
8. Il [M. de Boisrosé] respirait difficilement (...). — Je ne vais pas tarder à plier bagage. Faites-moi donc la grâce de me laisser mourir ici en paix. Rassurez-vous. Je vois que vous êtes rapide, mais je ne le serai pas moins.
MORAND, L'Homme pressé, 1941, p. 44.
Rem. On rencontre dans l'usage récent le subst. fém. bagagerie, au sens de : 1° « lieu où se vendent des bagages »; 2° « lieu où, dans un hôtel, les clients déposent des bagages ».
II.— Au fig., fam.
A.—Bagage + adj. Ensemble de connaissances acquises, d'expériences accumulées dans une discipline, une profession, un art. Bagage scientifique (ROB.), bagage professionnel (F. FILLON, Le Serrurier, 1942, p. 4) :
9. Les filles n'ont pas besoin d'être savantes comme les garçons. N'importe, on les élève ordinairement en véritables brutes, tout leur bagage intellectuel se bornant à des sottises mystiques.
FLAUBERT, Bouvard et Pécuchet, t. 2, 1880, p. 154.
B.— Bagage + subst. Ensemble, somme de :
La plupart des hommes (...) quand il s'agit de vie future (...) voudraient, pour y croire, qu'on leur démontrât qu'ils seront transportés dans cette vie nouvelle avec tout leur bagage de souvenirs, et tout l'attirail de leurs manifestations actuelles, absolument comme ils se transportent en voiture d'un lieu à un autre.
P. LEROUX, De l'Humanité, t. 1, 1840, p. 286.
C.— En constr. abs.
1. Héritage spirituel :
11. La mère n'avait point seulement transmis la vie : elle avait, à ses fils, enseigné un langage, elle leur avait confié le bagage si lentement accumulé au cours des siècles, le patrimoine spirituel qu'elle avait elle-même reçu en dépôt, ce petit lot de traditions, de concepts et de mythes qui constitue toute la différence qui sépare Newton ou Shakespeare de la brute des cavernes.
SAINT-EXUPÉRY, Terre des hommes, 1939, p. 258.
[En parlant d'un écrivain] N'avoir qu'un petit, qu'un mince bagage. N'avoir écrit qu'un petit nombre d'ouvrages.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
2. Péj. (Sur)charge inutile :
12. Ainsi ceux qui pensent que la spéculation métaphysique, la raison pure, peut sans l'étude pragmatique de ce qui est donner les hautes vérités, doivent nécessairement mépriser ce qui n'est à leurs yeux qu'un bagage inutile, une surcharge embarrassante pour l'esprit.
RENAN, L'Avenir de la sc., 1890, p. 38.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. Enq. //. 2. Homon. : baguage ,,action de pratiquer l'incision annulaire sur un végétal, d'adapter une bague à une patte d'oiseau`` (Ortho-vert 1966). Ac. Compl. 1842 enregistre encore l'anc. forme bagaige.
ÉTYMOL. ET HIST. — Ca 1265 baguage « ce qu'on emporte avec soi en voyage » (BRUNET LATIN, Trésor, 632, Chabaille d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 4, p. 132 : Et furent l'espace de trente journees a cueillir par le pays les baguages et les dépouilles de leurs ennemis); début XVIe s. bagage « ce qui encombre inutilement » (R. DE COLLERYE, Monol. de Resolu, p. 64 ds GDF. Compl. : D'argent, point; ce n'est que bagage, Aussi je ne m'en charge guere); 1880 p. ext. bagage intellectuel « ensemble des connaissances » (FLAUBERT, Bouvard et Pécuchet, supra, ex. 9).
Malgré le hiatus chronol., dér. de bagues; suff. -age; l'hyp. d'un empr. à l'esp. bagaje « bête de somme » lui-même empr. à l'ar. bághal, plur. « mulets » (Fokker ds Z. rom. Philol., t. 34, 1910, p. 564-565) ne convient ni du point de vue chronol. (l'esp. n'étant attesté qu'en 1555) ni du point de vue géogr. (bagues connaissant une large implantation en Italie du Nord).
STAT. — Fréq. abs. littér. :975. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 848, b) 2 040; XXe s. : a) 1 307, b) 1 544.
BBG. — DE GOROG 1958, p. 109. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 51, 102, 322. — LAMMENS 1890, p. 37. — LEW. 1960, p. 195.

bagage [bagaʒ] n. m.
ÉTYM. V. 1265, au sens 1; baguage, au sing., peut provenir de bagues, attesté plus tard, ou de l'une des orig. plausibles de ce mot (angl. bag, anc. scandinave, etc. → Bagues); P. Guiraud suppose une variante de vacua « vide », bacua; les emplois mod. (XVIIIe) semblent influencés par l'angl. baggage (XVe; du français).
1 Vx. Matériel d'une armée. Équipement. || Le bagage d'une troupe, d'un régiment.Au pluriel :
1 L'armée eut ordre de charger les gros bagages avec défense de détendre et de rien remuer (…)
Saint-Simon, Mémoires, 47, 49.
2 Depuis la veille, quatre mille traîneurs et trois mille soldats étaient morts ou égarés, les canons et tous les bagages perdus; à peine restait-il à Ney trois mille combattants et autant d'hommes débandés (…)
Ph.-P. Ségur, Hist. de Napoléon, X, 9.
Loc. Avec armes et bagages. || Se rendre, capituler avec armes et bagages, avec tout le matériel d'équipement et de guerre dont on dispose.Fig. Ne plus opposer de défense dans une lutte où l'on s'est trouvé en butte à plus fort que soi, et où l'on est contraint de s'incliner (dans le domaine sentimental notamment).
2 (1765). Effets, objets que l'on emporte avec soi en déplacement, en voyage, en expédition. Attirail (fam.), bagot (vx et argot), barda (fam.), équipage (vx), équipement, fourbi (fam.). || Voilà tout mon bagage. || Gros, menu bagage. || Le bagage du soldat. Barda (fam.), fourbi (fam.), paquetage.
(Au plur.). L'ensemble des paquets, valises qu'emporte un voyageur. || Faire ses bagages. || Ses bagages sont sur le quai. Baise-en-ville (fam.), ballot, caisse, colis, malle, paquet, sac, valise, vanity-case… || Fourgon à bagages. || Bagages accompagnés. || Faire enregistrer ses bagages. Enregistrement. || Consigne des bagages. || Bulletin de bagages. || Excédent de bagages. || Dispositifs de délivrance des bagages, dans les aérogares (carrousels, tapis diplodocus).
Porter des bagages. Bagoter (vx). || Faire porter ses bagages ( Porteur). || Charrette à bagages. Surtout (vx). || Chariot à bagages. Caddie (anglic.). || Bagages à main.
3 Que léger soit le bagage de qui poursuit la fortune.
Balzac, la Peau de chagrin, Pl., t. IX, p. 88.
4 Pour des gens si pauvres, ils s'encombraient vraiment de beaucoup d'inutiles bagages.
Loti, Matelot, XVI, p. 59.
5 Quand il eut changé de chaussures et bouclé son bagage, il s'approcha de son frère.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 112.
6 Antoine, pris entre les voyageurs et les bagages qui encombraient le passage (…)
Martin du Gard, les Thibault, p. 115.
7 Ferdinand se mit à planter des clous et Claire à défaire ses bagages.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, IV, XI.
8 Pourtant, deux heures se passèrent en palabres administratives avant qu'ordre nous fût donné d'aller enfin sur le quai rejoindre nos bagages.
G. Duhamel, Scènes de la vie future, I, p. 35.
8.1 J'ai été chercher, à la gare, des bagages que nous avions fait expédier par le train.
Au-dessus de la porte, j'ai lu cette inscription, en deux langues, encore :
Sortie des voyageurs sans bagages, et des autres aussi.
O. Mirbeau, la 628-E 8, Bruxelles, p. 58.
(Au sing.). Vx. L'ensemble des biens (mobilier, etc.) des gens pauvres.
9 La demoiselle était juchée comme une poule au haut de leur bagage (…)
Scarron, le Roman comique, I, 1.
Loc. Plier bagage : partir, s'enfuir. Déloger, déguerpir.
10 — Il faut d'ici déloger sans trompette.
… Il faut partir, Monsieur, sans dire adieu,
… il faut plier bagage.
Molière, Misanthrope, IV, 4.
11 Toutes les ambassades pliaient bagage.
Loti, les Désenchantées, XLIV, p. 227.
3 (Abstrait). La somme des ouvrages déjà écrits par un auteur. || Cet écrivain a un bagage impressionnant.
12 Il paraît même, dit son fils en levant sa fourchette et en plissant ses yeux d'un air diaboliquement ironique, qu'il (Bergotte), va se présenter à l'Académie. — Allons donc ! il n'a pas un bagage suffisant, répondit M. Bloch le père qui ne semblait pas avoir pour l'Académie le mépris de son fils et de ses filles. Il n'a pas le calibre nécessaire.
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Pl., t. I, p. 773.
Ensemble des connaissances acquises. || Son bagage scientifique est quasi nul.
DÉR. Bagagerie, bagagiste, bagot.
COMP. Porte-bagages.
HOM. Baguage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bagage — BAGAGE. s. m. Équipage de ceux qui sont en voyage ou à la guerre. Cheval de bagage. Gros bagage, pour dire, Le bagage qui ne sauroit être voituré que par des charrois. Menu bagage, pour dire, Le bagage qui peut être porté sur des bêtes de somme.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bagage — BAGAGE. s. m. Equipage de ceux qui vont par pays, & principalement des gens de guerre. Cheval de bagage, les bagages de la Cour. les bagages de l armée. Gros bagage de l armée. C est la partie du bagage qui occupe le plus de place dans une armée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bagage — Bagage, m. pen. C est le menu equipage que les gens de guerre font porter apres eux, ou sur charretes, ou sur sommiers, ou sur le dos des goujards, et par consequent se prend aussi pour les chartiers, muletiers, et goujards, portans et menans ce… …   Thresor de la langue françoyse

  • Bagage — Sf Gesindel std. vulg. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. bagage m. Troß , einem Kollektivum zu frz. bagues Pl. Gepäck (Singular wohl Sack o.ä.). Die (nur deutsche) Bedeutungsverschlechterung zu Gesindel beruht darauf, daß der Troß bei den… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Bagage — bezeichnet in Frankreich das Gepäck im 16. und 17. Jahrhundert den Heerestross und Gesindel eines Landsknechtheeres (abwertend) Gesindel, Pack Siehe auch:  Wiktionary: Bagage – Bedeutungserklärungen, Wortherkunft, Synonyme,… …   Deutsch Wikipedia

  • Bagage — Bagage,die:1.⇨Gesindel–2.⇨Gepäck Bagage 1.→Gesindel 2.→Gepäck …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • Bagage — Curieux nom surtout porté à la Réunion. S agirait il du surnom d un voyageur ? Difficile de savoir. Le nom était autrefois porté dans la Meuse, on le rencontre aussi en Belgique. A noter que dans certaines régions de Wallonie le mot bagage a été… …   Noms de famille

  • Bagage — Bagage: Das seit dem 16. Jh. bezeugte Fremdwort stammt aus der Soldatensprache und bedeutete ursprünglich »Gepäck, Tross«. Heute ist es veraltet und lebt eigentlich nur noch als Scheltwort für »Gesindel«, eine Bedeutungsentwicklung, die der von ↑ …   Das Herkunftswörterbuch

  • Bagage — (fr., spr. Bagahsch), 1) der große Wagentrain einer Armee, welcher das Gepäck, die Lebensmittel, Fourage, so wie die übrigen Bedürfnisse u. Geräthe (nicht die Munition) den einzelnen Truppentheilen im Ganzen nachführt. Die Heere der neueren Zeit… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Bagage — (franz., spr. bagāsch ), Reisegepäck, besonders die für die unmittelbare Schlagfertigkeit und Bequemlichkeit der Truppen auf Fahrzeugen (früher auch Packpferden, Maultieren) mitgeführten Bedürfnisse. Zur kleinen B. gehören die Handpferde der… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.